Les malentendants appareillés courent un risque moindre de dépendance, de démence et de dépression

Les travaux récents du Pr Amieva confirment que les malentendants appareillés courent un risque moindre de dépendance, de démence et de dépression que ceux qui ont le même handicap et ne sont pas équipés. Cette étude « Décès, dépression, démence et dépendance associée à un déficit auditif déclaré » menée par le Pr Hélène Amieva et son équipe, réalisée chez 3 777 personnes âgées de plus de 65 ans sur 25 ans, consolide les études précédentes, de portée plus limitée. Avec un suivi exceptionnel de 25 ans, cette étude confirme l’existence chez les sujets rapportant des problèmes auditifs d’un risque accru de dépression (chez les hommes) mais aussi de dépendance et de démence. De plus cette étude montre que pour les sujets utilisant des appareils auditifs, le sur-risque lié aux « 3 D » (dépression, dépendance, démence) est absent. Elle constitue une source d’espoir pour plus de trois millions de personnes pouvant bénéficier d’un équipement auditif dans notre pays, de pouvoir échapper à la « double peine » du déficit auditif auquel s’ajouteraient les « 3 D » (dépression, dépendance, démence) s’ils n’étaient pas équipés. Rares sont les facteurs facilement « modifiables », ayant à la fois un effet positif sur la cognition, la santé mentale, la dépendance, et, au-delà, sur les comptes sociaux…

Référence

Death, Depression, Disability, and Dementia Associated With Self-reported Hearing Problems: A 25-Year Study 

The Journals of Gerontology: Series A, , glx250, https://doi.org/10.1093/gerona/glx250

Auteurs 

Hélène Amieva, Camille Ouvrard, Céline Meillon, Laetitia Rullier, Jean-François Dartigues 

test auditif gratuit

Test auditif

Durée du test : 45 min

Vérification des mes appareils auditifs

Durée du test 45 min

S'inscrire à notre newsletter

Nos autres études